malaise...

malaise...

J’avais déjà ressenti un profond malaise devant les séances d’applaudissements « spontanées » organisées et télévisées pour soutenir les personnels soignants… non pas que je ne sois pas admiratif de leur travail, bien au contraire. Mais je trouve tellement facile de voter depuis 30 ans pour des politiques qui démantèlent les services publics mandat après mandat, pour finalement se réveiller et d’une certaine façon se donner « bonne conscience »…. 

Sans parler de nos chers politiques qui participent à ces séances… les mêmes qui suppriment des lits dans les hôpitaux par dizaines de milliers depuis des années et qui ont fait la sourde oreille aux revendications des personnels soignants, depuis plus d’un an. 

Je suis au même titre très mal à l’aise devant l’étalement permanant de la générosité des entreprises sur les réseaux sociaux pour telle ou telle bonne action réalisée au profit d’un hôpital ou d’un Ehpad. 

Je m’interroge… ces actions sont sans aucun doute louables et pour certaines remarquables, mais pourquoi tant de com ? Pourquoi ce besoin de mettre en avant le moindre don ou la moindre mobilisation ? 

Alors il peut s’agir de communication interne destinée à fédérer et partager des valeurs avec ses collaborateurs et par ruissèlement auprès de son environnement proche qui peut être constitué de clients ou fournisseurs.  

Mais n’existe-t-il vraiment pas d’autres moyens de partager ces actions auprès de ses collaborateurs ? les entreprises ne peuvent-elles pas utiliser des moyens plus discrets, adaptés à une cible interne, plutôt que d’utiliser LinkedIn et d’en faire de la pub ? 

Ce qui me gêne le plus en fait, c’est que je suis convaincu que la générosité ne s’étale pas au grand jour, je trouve que la réalisation d’opérations de communication externes a un côté indécent, malsain.  

Est-ce que quant à titre personnel on donne à une bonne œuvre, on fait de la com sur Facebook pour informer ses amis ? 


Une question, un besoin ?

Nous sommes à votre écoute !